Archives mensuelles : septembre 2010

En route pour la projection à Sulaymaniya

De l'art à la Prison Rouge

À la Prison Rouge, comme autrefois, nous rencontrons Ako Gharib, avec qui nous avons organisé les trois ateliers précédents. Sans lui, nous n’en serions pas là. Merci à toute l’équipe de Khak TV et à tous nos amis de Sulaymaniya qui nous ont suivi jusqu’à maintenant. On espère qu’on retravaillera bientôt avec eux à la Maison du documentaire qui est issue de notre travail collectif.

Kak Ako Gharib

C’est dans la salle de projection de la Prison Rouge –ancienne prison de Saddam Hussein devenue aujourd’hui musée et centre culturel – que nos anciens stagiaires pourront voir les films de nos stagiaires d’aujourd’hui.

Publicités

Jour J

L’ambiance est électrique: préparer la projection, vérifier le projecteur, acheter des boissons (de l’alcool ou pas d’alcool), repasser la chemise blanche, vérifier les invitations, préparer un petit discours d’introduction…

Au CCF la porte est fermée jusqu'à la projection

Quand 17h arrivent enfin, nous sommes (presque) prêts. Évidemment nos jeunes réalisateurs ont un peu la trouille.

Comme ça arrive souvent, ce sont ceux qui ont le plus travaillé qui sont les plus tendus: Soran et son très beau film sur l’excision; Haval et son portrait tout en finesse de l’Oncle Ramazan, rejeté par sa famille; Star et ses guérisseurs qui ne guérissent pas; et enfin Jamal, avec ses contrebandiers dont on  sait qu’il ne sont plus tous vivant à l’heure qu’il est.
Leurs derniers mots : « Qui se soucie de nous ? Qui nous vengera ? »

Les roses d'Amélie

Que la fête commence!

Au premier rang les officiels (le gratin, quoi!):
M.Falah Mustafa – directeur du bureau des relations extérieures du KRG
M.Safin Dezaye – Ministre de l’Education,
M.Kawa Mahmoud – Ministre de la Culture et de la jeunesse,
M.Nawzad Hadi – Gouverneur d’Erbil
Et une foule d’amateurs, de curieux ou de ceux qui veulent seulement « en être ». Qu’importe ? C’est comme ça aussi qu’on fait connaître le documentaire.

Les larmes d'Ève

« Les larmes d’Ève » reçoit une belle ovation en pleine projection: vous découvrirez pourquoi les jours prochain, quand les films seront mis en ligne.

La nuit la plus longue

Au revoir Allice

Alice va rentrer à Paris, elle ne sera pas présente à la projection. Un grand merci, Alice!

Mais il reste une fine équipe, qui ne se couchera qu’à 3h du matin.
Le film de Soran a demandé plus de « soins » que d’autres, car son ordinateur nous en a fait voir de vertes et de pas mûres, mais il en vaut vraiment la peine.

Soran, Baktyiar, Peyman, Jean-Marie, Mariwan et Mansour

Photo souvenir devant le CCF, car Mariwan aussi est contraint de nous quitter avant la projection. Zor Spass Khak Mariwan!

Mariwan et Amélie à l'entrée du CCF

Dernières modifs

J-1, 17h, et ce n’est pas fini, naturellement, sauf pour Star, Kerimok et Renjdar. Va-t-on y passer la nuit ?

Another Life

Another Life ...encore

Aeub nous assiste

Les larmes d'Eva

Terminus (Les paresseux)

Et, le soir venu… nous n’irons certainement pas à la Taverne Allemande!

Günther

J-1 (Tourisme)

On a pris une décision: ne pas vous parler de tous les problèmes techniques, les retards, les absences,  la fatigue… Tout ceci est normal avant la « première ». Haval se détend, Soran affiche un sourire qu’on ne lui connaissait pas, Kerimok vient soutitrer en famille et Ranjdar disparaît. Star est le premier à avoir fini, c’est donc le seul qui a eu droit a son vendredi férié.

Shaklawa by night

Jean-Marie

Et nous, le soir venu – pour faire taire les mauvaises langues qui disent qu’on ne met jamais le nez dehors – on s’en va à Shaklawa. Environ 1 heure de route d’Erbil et 9° de moins, autrement dit la température idéale pour reprendre du poil de la bête.

Frédéric, le Consul et Peyman, le Traducteur


Pavel

Amélie choisit un bijou

Le consul et l'enfant

Las Shaklawas

De vieux amis: bienvenus!

Soran et Mariwan

Soran Uthman, de Khak TV, et Mariwan Raouf (Educational TV), qui ont travaillé avec nous dans Doku 1 et Doku 2 à Sulaymanyia, nous ont rendus visite.
Et ça se termine par un entretien donné par Fulvia sur l’ensemble des ateliers Doku, pour Khak TV.

Fulvia se fait interwiever (une fois n'est pas coûtume)

Mariwan décide d’intégrer notre équipe, et ça nous fait du bien!

J-3 L’invitation est lancée